La déforestation en Roumanie : un désastre à tout point de vue

La déforestation en Roumanie : un désastre à tout point de vue

Déforestation Roumanie

 

La dernière forêt vierge d’Europe

Des paysages verdoyants, des arbres centenaires, des écrins de verdure préservés de l’activité humaine : tel est le décor que nous offre les Carpates, en Roumanie. Une forêt vierge vieille de plusieurs millénaires et menacée depuis quelques années par une déforestation intensive, illégale et dévastatrice.

 

Ours BrunsÀ l’heure actuelle, les forêts recouvrent 6,4 millions d’hectares en Roumanie, soit 27% du territoire, c’est-à-dire 5% de plus qu’en Belgique pour un pays approximativement 8 fois plus grand. La tentation de s’y servir est grande. Le problème est qu’il s’agit là de la dernière forêt vierge d’Europe, un véritable trésor tant au niveau du patrimoine qu’en matière de biodiversité. En effet, on estime qu’y vivent environ 8.000 ours, 4.000 loups et 3.000 lynx, et c’est sans parler des insectes et autres êtres vivants y trouvent refuge.

 

Il ne faut pas non plus oublier qu’une telle forêt joue un rôle déterminant pour le climat. Les arbres absorbant le CO2 et rejetant de l’oxygène, on peut facilement imaginer les dégâts qu’engendre la déforestation sur le réchauffement climatique.

 

Des coupes illégales et des entreprises peu scrupuleuses

En 20 ans, c’est environ 80 millions de m3 de bois qui ont été coupé illégalement, entraînant un préjudice de 5 milliards d’euros. Aucun arbre, aucune parcelle de forêt, n’est épargné, même les pousses les plus jeunes sont détruites par des producteurs sans scrupule. Dans le milieu, on va jusqu’à parler d'une « mafia » qui bénéficierait d’une certaine complicité au sein des autorités. Ajoutés à cela la corruption, un nombre insuffisant de gardes forestiers, une législation déficitaire, la cupidité de certains propriétaires mais également la pauvreté de certaines populations, tant de critères qui expliquent une déforestation toujours plus importante.

 

Le bois coupé est revendu à des industries peu scrupuleuses, ne se souciant généralement pas de l’origine du bois qu’ils achètent. On peut notamment évoquer le scandale qui a secoué l’entreprise autrichienne Holzindustrie Schweighofer. Cette dernière domine le marché sylvicole en Roumanie, et a été accusée d’acheter du bois illégalement coupé suite à une vidéo filmée en caméra cachée. Schweighofer a démenti, et a promis d’ouvrir une enquête en interne, mais toujours est-il que le problème est réel.

 

Enrayer le phénomène

Forêts en Roumanie

Le 9 mai dernier, entre 2 500 et 5000 personnes ont manifesté dans 40 villes de Roumanie, mais également à l’étranger afin que l’on renforce la protection de cette forêt. Des milliers d’internautes ont également déjà signé une pétition en ligne ayant pour but d’inciter le Parlement à renforcer la loi à ce sujet. Une pression qui porte ses fruits étant donné que le parlement roumain a promis de se pencher sur la question. Néanmoins, même si les mesures anti-déforestation ont été renforcées à plusieurs reprises, nous sommes encore loin d’une action efficace. La justice, notamment, freine le processus : seules 0,5% des affaires portées devant les tribunaux ont fait l’objet d’un jugement définitif depuis 1990, les juges considérant qu’il ne s’agit pas là de dossiers importants pour la société.

 

Cependant, les états et gouvernement ne sont pas seuls à pouvoir lutter contre la déforestation. Il appartient à chaque consommateur de se renseigner sur la provenance du bois qu’il achète. Il est généralement compliqué de déterminer l’origine du bois en provenance des pays de l’est. Il peut venir de forêts gérées durablement, mais aussi de la forêt vierge, ou même de Tchernobyl, comme s’en inquiètent certains professionnels du bois. Ainsi, plus que jamais, acheter du bois local c’est l’assurance d’un bois dont on connait l’origine (lire notre article sur le label PEFC).

 

Intéressés par un bois de chauffage 100% local ?

Notre bois est garanti local, respectueux de l'environnement et socialement responsable.

Découvrez notre bois de chauffage

Découvrez notre article sur la différence entre le bois local et le bois des pays de l'est.