Isolation du vide ventilé : quelles sont les options possibles ?

Comme expliqué dans notre précédent article sur l’isolation des sols, la température des parois influence votre niveau de confort dans votre habitation. Mais comment procéder ? Quelles sont les techniques possibles ?

Votre maison est construite sur un vide technique ? Cela avait son avantage à l’époque :

Un vide ventilé, souvent d’une hauteur entre 70 à 80 cm, est une barrière naturelle d’air entre le sol humide et le « plancher » de votre maison. Elle sert à ventiler votre maison et éviter les soucis d’humidité par exemple.

Toutefois, afin d’éviter les soucis de condensation de l’eau présente dans les soubassements, vous devez placer un système de ventilation ouvert vers l’extérieur. Et c’est à ce moment-là que le froid rentre sous vos pieds !

Zoom sur les matériaux qui sont conseillés pour l’isolation de votre vide ventilé.

Les matériaux isolants « durs »

Parmi les matériaux dits « durs », il existe notamment les plaques de PUR, PIR, EPS ou XPS. Chez Lampiris, nous recommandons d’utiliser les plaques de PUR ou de PIR. Pourquoi ? Tout simplement, parce que ces matériaux présentent le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Quels sont leurs avantages ?

  • Facilité de pose, ils sont en effet très légers ;
  • Résistant à l’humidité, essentiel pour une cave ou un vide ventilé pour les raisons expliquées ci-dessus ;
  • Niveau d’esthétique agréable, l’isolant dispose d’une surface plane et comble l’entièreté de la superficie.

Toutefois, le temps de pose est légèrement plus long car il faut fixer l’ensemble des isolants à l’aide de chevilles ou le coller.

La mousse PUR

Pour la mousse PUR, c’est alors l’inverse. La pose est très vite réalisée, moins d’une journée dans la majorité des cas !

La projection de mousses expansives, comme le PUR, est idéale lorsqu’il y a, par exemple, beaucoup de tuyaux apparents. La mousse est appliquée sur l’entièreté et remplit également bien l’espace entre les tuyaux.

Ce système d’isolation garantit également une efficacité énergétique importante grâce à une couche monobloc, sans joints et/ou raccords.

Attention qu’il est important que les températures dans les vides ventilés ne soient pas négatives en hiver, au risque de voir toutes les tuyauteries (eau, gaz, électricité, …) geler ! Avec ce type d’isolation, vos tuyaux sont également isolés !

Et la laine de verre ?

Grand classique de l’isolation, la laine de verre n’est pourtant pas recommandée pour l’isolation d’un vide ventilé. Son plus grand point faible est sa résistance à l’humidité. Sans protection, elle absorbe alors la condensation de l’eau présente dans le vide technique. Toute la structure doit alors supporter plus de poids.

Vus ces contraintes, nous estimons que d’autres matériaux présentent de meilleures performances énergétiques tout en respectant votre portefeuille !

Curieux de connaître le prix de l’isolation d’un vide ventilé ? Rendez-vous sur notre simulateur de prix. Découvrez le coût estimé de votre chantier après déduction des primes en quelques clics.

Obtenir le prix estimé de mon chantier

P.S. : Vous souhaitez recevoir un devis personnalisé pour votre vide ventilé ? Demandez la visite d’un expert en isolation afin d’évaluer la faisabilité technique de votre chantier !