Aller au contenu principal

Quels sont les composants d'une installation photovoltaïque ?

Quels sont les composants d'une installation photovoltaïque ?

      

Vous vous demandez comment une installation photovoltaïque est montée ? Quand le choix d’un onduleur est-il pertinent et rentable ? Quel est l’avantage des optimiseurs ? Vous trouverez la réponse à ces questions dans les rubriques suivantes.

 Voici les composants d'une installation photovoltaïque :

  • Panneaux photovoltaïques
  • Optimiseurs en fonction du type de panneau photovoltaïque
  • Onduleur
  • Batteries

Installation client :

  • Fusibles électriques
  • Compteur électrique

 

Les optimiseurs, c'est quoi ?

Un optimiseur de puissance (ou tout simplement optimiseur) est un dispositif qui est connecté à chaque panneau photovoltaïque de l’installation. Il permet d’observer le rendement par panneau.

Dans une installation sans optimiseur, les panneaux photovoltaïques influencent toute l’installation branchée en série. Si une ombre couvre un ou plusieurs modules, cela affecte la puissance.

Les installations équipées d’optimiseurs présentent l’avantage que si un panneau perd son rendement maximal en raison d’un ombrage (partiel) ou de salissures, le rendement total des autres panneaux placés en série ne sera pas réduit.

Ces mesures de production permettent de déterminer si un panneau photovoltaïque est défectueux.

Selon la situation (l’installation se trouve-t-elle parfois à l’ombre ou non ?), il s’agit d’un investissement supplémentaire intéressant.

 

 

Quelle est la différence entre les panneaux photovoltaïques bleus et noirs ?

La différence entre ces deux types de panneaux est leur procédédé de production :

  • Les panneaux solaires noirs sont des panneaux monocristallins
  • Les panneaux solaires bleus sont des panneaux polycristallins

Cependant, il existe aussi une différence de prix : les panneaux monocritallins sont 10% plus chers que les panneaux polycristallins. De plus, les monocristallins reflètent moins la lumière et donc absorbent mieux cette dernière en comparaison des polycristallins. Par temps nuageux, les panneaux solaires monocristallins sont plus efficaces. Enfin, nous n'observons aucune différence en ce qui concerne la durée de vie de ces deux types de panneaux

 

 Comment les onduleurs sont-ils sélectionnés ?

 Il est d’usage d’installer un onduleur dont la puissance est inférieure à la puissance maximale disponible du champ de panneaux photovoltaïque.

Le choix est principalement guidé par un compromis entre le coût de l’installation et la possibilité de transférer l’énergie solaire au réseau par toutes les conditions météorologiques et en toutes saisons.

La capacité de l’installation photovoltaïque est rarement de 100 %, car les jours où elle pourrait être opérationnelle à 100 % sont relativement rares pendant toute une année.

Pour veiller à ce que le coût de l’installation soit compensé et qu’elle soit financièrement rentable, on fait un compromis sur la puissance de l’onduleur.

En d’autres termes, un onduleur plus gros devient si cher que le seuil de rentabilité de votre installation est repoussé trop loin dans le futur.

Vous pouvez déterminer la production de votre onduleur selon différentes méthodes. Pour en savoir plus, suivez ce lien.

 

 

Qu'est-ce qu'un onduleur ?

L’onduleur est un élément indispensable aux installations photovoltaïques en autoconsommation. L’onduleur est le cœur de toute installation solaire car il a pour fonction de transformer le courant continu généré par les cellules photovoltaïques en courant alternatif.

 

La puissance nominale

La puissance nominale de l’onduleur est en général exprimée en Volt/Ampère (VA), puissance apparente, ou en Watt (W).

 

La capacité de surcharge

La pose d’un onduleur de puissance inférieure à la puissance maximale livrable par les panneaux solaires est une pratique courante.

Elle s’explique principalement par le choix d’un compromis entre le coût de l’installation et la capacité à transmettre l’énergie solaire au réseau pour toutes les conditions météorologiques en toutes saisons.

La capacité d’utilisation de l’installation n’est jamais de 100% car les jours où l’installation pourrait fonctionner à 100% sont relativement peu fréquents sur une année complète.

Par analogie, ce serait comme mettre un énorme et coûteux tuyau d’évacuation de l’eau de pluie alors qu’il n’y a de gros orages que deux fois l’an. Pour garantir que le coût de votre installation soit absorbé et que vous commenciez à profiter financièrement de celle-ci, un compromis est fait sur la puissance de l’onduleur. En d’autres mots, un onduleur plus gros deviendrait tellement cher qu’il repousserait le seuil de rentabilité de votre installation trop loin dans le futur. Ce ne serait pas rentable pour vous.